Reconfinement : "Beaucoup de personnes sont dans une forme d'incompréhension", alerte une psychothérapeute

  • A
  • A
Le confinement "à l'eau tiède" peut troubler les Français par son manque de cohérence. 5:10
Le confinement "à l'eau tiède" peut troubler les Français par son manque de cohérence. © MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :
Confinement, terrorisme... Les Français traversent une période psychologiquement éprouvante, marquée par une très grande incertitude. Pour Hélène Romano, psychothérapeute, cela peut lourdement affecter la santé mentale de Français. Le confinement allégé pourrait ainsi être aussi marquant que celui de mai.
INTERVIEW

Les Français font face, ces dernières semaines, à une actualité particulièrement lourde. Après plusieurs attaques terroristes, ils sont confinés en raison de l'épidémie de coronavirus. Des épisodes qui peuvent les affecter psychologiquement, explique Hélène Romano, psychothérapeute, spécialiste des traumatismes psychologiques invitée samedi sur Europe 1. "Le confinement en lui-même est traumatique, au sens où c'est une forme de deuil en termes de perte, explique-t-elle. On perd nos repères, on perd nos habitudes et on vit dans une certaine incertitude. Cela engendre plusieurs  dimensions traumatiques : le stress, l'angoisse des attentats, et le confinement avec tous ces enjeux. Et puis, c'est notre vie qui s'annonce extrêmement différente". 

"Un sentiment d'insécurité psychique"

Il faudra encore attendre quelques semaines afin de savoir comment les Français vont vivre là le confinement. Mais Hélène Romano craint que cette deuxième période d'isolement ait un impact psychologique tout aussi important que le premier. "On constate que beaucoup de personnes sont dans une forme d'incompréhension. Ce nouveau confinement paraît plus souple, mais en même temps, c'est presque moins sécurisant parce qu'il n'y a pas forcément une cohérence".

Le métro, qui représente un risque majeur d'être contaminé, reste ouvert. Les écoles aussi. Le port du masque a été imposé aux enfants de plus de six ans alors que cette mesure n'était pas jugée utile auparavant. Mais d'autres lieux sont fermés, comme les bars et restaurants. "Les décisions politiques qui sont prises peuvent sembler très incohérentes, et ce même si elles peuvent s'expliquer par certains enjeux", poursuit Hélène Romano. "Cette incohérence peut renforcer un sentiment d'insécurité psychique. Un confinement "à l'eau tiède" n'est donc pas forcément un entre-deux confortable, "parce que il n'y a pas une continuité dans les décisions qui sont prises".

Les premières études sur le premier confinement ont montré qu'il avait un impact significatif sur la vie psychique des enfants et des adultes, en termes de troubles anxieux, de troubles addictifs, etc. Et un impact aussi au niveau de la prise en charge médicale, ce qui peut devenir "assez dramatique". Face à de telles incertitudes et en particulier si l'on vit avec des enfants, il est crucial d'émettre des projets positifs, de ne pas sombrer "dans la sinistrose", insiste la psychothérapeute, car cela peut être "dévastateur" pour les enfants. "L'histoire nous montrer que les êtres humains s'en tirent toujours. "C'est très important pour se dégager de l'impact sidérant du confinement", complète Hélène Romano.

Europe 1
Par Océane Herrero