Wauquiez annonce une aide d'urgence pour l'abattoir de l'Ain cible d'un incendie criminel

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

"Ce qui s'est passé là est indigne et lâche !", a fait savoir Laurent Wauquiez, en marge de l'annonce d'une "aide d'urgence de 200.000 euros".

Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR), a annoncé dimanche une "aide d'urgence de 200.000 euros" pour l'abattoir du Haut-Valromey, dans l'Ain, cible cette semaine d'un incendie criminel interrompant son activité, a-t-on appris auprès de la région.

"Idéologues extrémistes". "Ce qui s'est passé là est indigne et lâche ! C'est un des abattoirs les plus respectueux de la Région (...) On ne peut pas basculer dans cette violence", a déclaré Laurent Wauquiez qui a rencontré dimanche, sur place, les dirigeants de l'entreprise familiale Gesler. "Le plus vite possible, cet abattoir doit être reconstruit, et la Région sera à (leur) côté. Ça suffit de laisser quelques idéologues extrémistes taper sur nos agriculteurs", a-t-il ajouté.

Abattoir inutilisable. Laurent Wauquiez a également annoncé une aide pour l'obtention de prêts via des dispositifs régionaux et des mesures d'accompagnement pour les salariés au chômage technique, ainsi que pour les exploitations indirectement impactées. L'incendie, survenu dans la nuit de jeudi à vendredi, a détruit 2.000 mètres carrés des 4.000 m2 de l'abattoir, qui emploie 80 personnes, et notamment l'entrepôt de salaison. Toutefois, les fumées ont rendu l'ensemble de l'abattoir inutilisable.

Cet incendie intervient alors que la tension est vive entre la filière viande et certains militants de la cause animale qui s'en prennent depuis quelques mois à des boucheries, à coup de tags radicaux ou de dégradations.