Municipales 2020 : "Je pense que l’on est en capacité de gouverner Paris", estime David Cormand (EELV)

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Interrogé au micro d'Europe 1, le secrétaire national d'EELV ne garantit pas la mise en place d'une alliance entre les écologistes et Anne Hidalgo pour les municipales 2020 à Paris.
INTERVIEW

À l’approche des municipales, la conquête de Paris aiguise de nombreux appétits. Fort de son succès aux européennes, où ils se sont hissés à la troisième place, Europe Écologie-les Verts espère bien profiter du prochain scrutin pour confirmer cette dynamique.

"On ne s’interdit rien", a avoué David Cormand, le secrétaire national d’EELV, mercredi, au micro de Sébastien Krebs sur Europe 1. "Il y a beaucoup de villes où l’on a déjà fait des scores importants aux municipales : Paris, Nantes, Rennes, Besançon… Je pense aussi à Lille", énumère l’eurodéputé. Et d’ajouter : "Je pense que l’on est en capacité de gouverner Paris, si les Parisiens et les Parisiennes le décident."

"Faire de Paris la capitale de l’écologie"

"Nous participons à la majorité parisienne depuis 2001. Nous avons apporté beaucoup d'idées qui ont permis de changer Paris. Nous pensons désormais qu’il faut aller plus vite pour faire de Paris la capitale de l’écologie", explique-t-il.

Pour David Cormand, même si Anne Hidalgo, l'actuelle maire, reste une partenaire privilégiée, rien ne garantit à ce stade la mise en place d'une alliance, comme lors du précédent scrutin. "Ça dépendra des scores et de la manière dont on pourra construire des rapprochements", explique-t-il, tout en se refusant à faire du "Hidalgo bashing". "On a construit un certain nombre de projets avec elle. On pense que Paris a besoin d’une alternance bienveillante par rapport à la façon dont la ville a été gérée jusqu’à maintenant", pointe-t-il.

Par ailleurs, au niveau national, David Cormand avertit contre les "histoires de constructions gothiques". "On ne l’a pas fait aux européennes parce que l’on préférait privilégier la clarté. On ne fera pas de montage d’étiquettes", martèle l’élu.

Europe 1
Par Romain David