Macron à Saint-Tropez : "Le symbole du bling-bling, de la France qui n'a pas de problème", grince Benjamin Cauchy

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Benjamin Cauchy, l'un des porte-parole des "gilets jaunes libres", a peu goûté la petite escapade du couple Macron à Saint-Tropez samedi, jour de l'"acte 7" de la contestation.
INTERVIEW

Alors que samedi, 12.000 personnes manifestaient dans toute la France pour réclamer une hausse de leur pouvoir d'achat, Emmanuel et Brigitte Macron déambulaient dans les rues de Saint-Tropez. Le couple présidentiel est apparu sur une photo diffusée par Var-Matin, en train d'échanger, tout sourire, avec des passants.

Une nouvelle "faute de goût". Sur Europe 1 lundi matin, Benjamin Cauchy, l'un des porte-parole des "gilets jaunes libres", a bien montré qu'il n'avait pas apprécié le choix de cette destination, en pleine crise sociale. "J'ai trouvé que c'était, une nouvelle fois, une faute de goût", a-t-il asséné sur notre antenne, à l'encontre d'un chef de l'État déjà déjà coiffé d'une réputation de "président des riches". 

"Tout le monde a droit à des vacances", mais… Face à la polémique qui a enflé sur les réseaux sociaux samedi, l'Élysée a indiqué que le président s'accordait quelques jours de vacances jusqu'à dimanche soir. "Libre au président de la République d'aller se promener et de prendre des vacances – tout le monde a le droit d'en prendre, surtout quand on a le cerveau qui commence à chauffer comme lui – mais Saint-Tropez, c'est le symbole bling-bling, de la France qui réussit, qui n'a pas de problème", dénonce Benjamin Cauchy.

Selon le "gilet jaune libre", Emmanuel Macron aurait sans doute été mieux inspiré de se rendre dans une ville de province, dans cette "France oubliée", où sa venue aurait permis de booster l'économie locale.