"Il y en a qui allaient voir Johnny, moi c'est Sarkozy" : la tournée de dédicaces de l'ex-président fait un carton

  • A
  • A
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy enchaîne les séances de dédicaces pour son dernier livre, "Passions". © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Nicolas Sarkozy a déjà écoulé 213.000 exemplaires de son livre "Passions". Ses séances de dédicaces font le plein, notamment dans les terres qui lui sont historiquement favorables, comme à Toulon, où il se rend mardi.
REPORTAGE

À la veille d'une séance de dédicaces, la librairie Charlemagne, dans le centre-ville de Toulon, ne désemplit pas. Par téléphone ou au comptoir, tout le monde se demande à quelle heure il faut venir. Deux heures à l'avance minimum, conseille-t-on à ces clients, pressés de venir voir la nouvelle star des ventes littéraires : Nicolas Sarkozy.

L'ancien président, dont l'immense photo s'affiche sur la vitrine de la boutique, est attendu mardi à 15 heures pour signer Passions. Son dernier ouvrage, qui retrace son ascension depuis ses débuts au RPR jusqu'à son arrivée au pouvoir, s'est déjà écoulé à 213.000 exemplaires depuis sa sortie, fin juin. Dont au moins quatre rien que pour Anne, venue à la librairie Charlemagne en acheter trois nouveaux exemplaires à distribuer autour d'elle. "C'est quelqu'un que j'aime bien, on a envie d'avoir de ses nouvelles", confie la Toulonnaise. "Un tempérament comme le sien, ça manque. Il était concerné. Ça manque, les gens concernés." Anne ne manquerait la séance de dédicaces pour rien au monde. "Il y en a qui allaient voir Johnny Hallyday, moi c'est Nicolas Sarkozy. Chacun son truc."

"Même pas besoin de publicité, cela se vend tout seul"

L'ex-président, ce n'est pas trop le "truc" de Nicolas en revanche. "Ce ne sont pas mes idées." Mais le jeune homme a "quand même un peu parcouru" Passions. "Il y a toujours cette curiosité. Avec sa faconde, son charisme, son énergie, forcément on voit le livre et on va jeter un coup d’œil."

Passion ou curiosité, quoi qu'il en soit, cela plaît. Sophie, la libraire, pointe son présentoir aux trois-quarts vide. "On en a vendu 194 exemplaires depuis fin juin. Même pas besoin de publicité, cela se vend tout seul." Et ce, bien au-delà de Toulon. Un nouveau tirage à 40.000 exemplaires serait d'ailleurs prévu.

Europe 1
Par Romane Hocquet, édité par Margaux Baralon