Hervé Gaymard, à la fois président du conseil départemental de Savoie et haut fonctionnaire de Bercy

, modifié à
  • A
  • A
Hervé Gaymard cumule légalement deux fonctions : président de conseil départemental et haut fonctionnaire à Bercy
Hervé Gaymard cumule légalement deux fonctions : président de conseil départemental et haut fonctionnaire à Bercy © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
L'ancien ministre de l'Économie et des Finances Hervé Gaymard est à la fois président du conseil départemental de Savoie et administrateur civil hors classe, ce qui lui assure un salaire mensuel de plus de 11.000 euros, selon "Le Parisien".

Président du conseil départemental de Savoie et… haut fonctionnaire au ministère de l'Économie et des Finances. L'ancien ministre Hervé Gaymard a une double carrière qui, si elle n'est pas illégale, pose des questions morales, dévoile Le Parisien mardi

Deux emplois, une "mission". Depuis juin 2017, Hervé Gaymard cumule deux fonctions : président du conseil départemental de Savoie et administrateur civil hors classe au sein du ministère de l'Économie et des Finances. Pour cette deuxième fonction, il s'est d'ailleurs vu confier une lettre de "mission entreprise en Afrique", conjointement avec le ministère des Affaires Étrangères. Il doit rendre un rapport fin mars à ce sujet. Une mission pour laquelle il ne s'est pas déplacé à l'étranger, selon le Quai d'Orsay, interrogé par Le Parisien. Il n'a pas non plus utilisé le crédit de 140 heures d'absences (par trimestre déductibles de son salaire) auquel Bercy lui donne droit pour accomplir son mandat.

Un salaire global de 11.629 euros. Avec chacun de ces deux postes - qu'il a le droit de cumuler contrairement à son mandat de député qu'il a dû abandonner en 2014 au profit de son poste de président de conseil départemental - Hervé Gaymard est rémunéré 4.033 euros nets mensuels comme élu et 7.596 euros comme haut fonctionnaire de Bercy, soit 11.629 euros au total. Selon les informations du Parisien, l'énarque de 58 ans est le seul des 96 présidents de conseil départemental à être fonctionnaire en activité. La quinzaine d'autres présidents qui exercent une activité ont des professions libérales ou dirigent des sociétés.

"Je n'ai rien à cacher". "Un conseil départemental nécessite une disponibilité totale, incompatible avec l'exercice d'une autre activité", assure René Dosière, président de l'Observatoire de l'éthique politique. D'ailleurs, s'il possède bien un bureau à Bercy, Hervé Gaymard semble y être rarement présent. "À chacun d'apprécier la juste rémunération des responsabilités qui me sont confiées, en comparant avec les rémunérations dans le secteur public et le secteur privé, avec le même niveau de compétences et d'expérience, et la même amplitude de disponibilité horaire", se justifie l'ancien ministre dans Le Parisien, qui rappelle qu'il n'a "rien à cacher".

Une première "casserole". En 2005, alors qu'il était ministre de l'Économie et des Finances de Jacques Chirac, Hervé Gaymard a du démissionner après que le Canard enchaîné a révélé que l'État payait un loyer de 14.000 euros pour un appartement de fonction alors qu'il était propriétaire d'un appartement parisien.