"Gilets jaunes": Guillaume Peltier dénonce une "manipulation des chiffres" par Castaner

, modifié à
  • A
  • A
Guillaume Peltier avance le chiffre de 500.000 "gilets jaunes" sur tout le territoire.
Guillaume Peltier avance le chiffre de 500.000 "gilets jaunes" sur tout le territoire. © Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
Le vice-président des Républicains, Guillaume Peltier, a dénoncé une "manipulation des chiffres" par le ministère de l'Intérieur, qui selon lui "minimise l'immense colère populaire".

Guillaume Peltier, vice-président des Républicains, a dénoncé une "manipulation des chiffres" par le ministre de l'Intérieur, qui selon lui "minimise l'immense colère populaire" s'exprimant samedi au travers de la mobilisation des "gilets jaunes".

"500.000 'gilets jaunes' au lieu des 50.000 annoncés ? Christophe Castaner "ose annoncer 50.000 manifestants dans toute la France" contre la hausse des prix des carburants, or "rien que dans mon département de Loir-et-Cher, c'est déjà 2.500 Français en colère mobilisés à 11h contre l'hystérie fiscale du gouvernement, selon les propres chiffres de la préfecture", a indiqué le député. "En projection nationale, un tel chiffre conduirait à évaluer la mobilisation à près de 500.000 Français sur tout le territoire", souligne Guillaume Peltier.

 

Le gouvernement doit "reconnaître l'ampleur de la colère populaire". "Décidément, à l'exception des impôts pour les classes moyennes, ce gouvernement ne sait pas compter. Ce n'est pas en minimisant l'immense colère populaire qu'Emmanuel Macron va réduire le fossé grandissant entre les Français et leurs dirigeants", critique-t-il. Il demande au gouvernement "de reconnaître l'ampleur de la colère populaire car la minimiser, c'est la mépriser, et d'y répondre clairement par la suppression des 'taxes Macron' sur le carburant". Le ministre a estimé, dans la matinée, à plus d'un millier de nombre de rassemblements à travers la France, avec quelque 50.000 participants, soit "pour l'instant" un niveau moins important "que ce qui avait été envisagé".

"Christophe Castaner joue au ministre de l'Intérieur avec un préfet". Alors que Christophe Castaner a annoncé la mort d'une manifestante samedi matin sur un barrage en Savoie, le député du Lot Aurélien Pradié s'est indigné pour sa part sur Twitter d'une "odieuse, hideuse mise en scène de @CCastaner qui joue au Ministre de l'Intérieur avec un préfet justifiant à demi-mot un homicide". "La mort d'une femme interdit une instrumentalisation détestable. Une vie vaut-elle moins avec un gilet jaune ? Honte absolue", a-t-il ajouté.

Plusieurs responsables LR se sont rendus auprès de "gilets jaunes", tel Damien Abad dans l'Ain, qui a proclamé sur Twitter "ni indifférence ni récupération politique". Le patron de LR Laurent Wauquiez sera au Puy-en-Velay dans l'après-midi.