Face à la seconde vague de Covid, que proposent les membres de l'opposition ?

  • A
  • A
Europe 1 est allée mardi à l'Assemblée nationale pour demander aux différents opposants quelles sont leurs propositions face à la seconde vague de coronavirus. 1:33
Europe 1 est allée mardi à l'Assemblée nationale pour demander aux différents opposants quelles sont leurs propositions face à la seconde vague de coronavirus. © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Alors qu'Emmanuel Macron et Jean Castex s'activent en ce début de semaine pour tenter d'apporter une nouvelle réponse à la seconde vague de coronavirus, Europe 1 est allée tendre le micro dans les couloirs de l'Assemblée nationale pour demander aux différents opposants quelles sont leurs propositions.
REPORTAGE

Peu avares de critiques sur la gestion gouvernementale de la crise du Covid, que proposent les membres l'opposition pour faire face à la deuxième vague ? Europe 1 est allée tendre le micro dans les couloirs de l'Assemblée nationale pour demander aux différents opposants quelles sont leurs propositions aujourd'hui.

Du côté de la droite, Damien Abad, chef de file des députés LR, propose par exemple de répondre à l'asphyxie des hôpitaux avec toute une série de mesures très concrètes. "Pourquoi aujourd'hui, en France, on n'est pas capable de faire venir des réanimateurs de l'étranger ? Pourquoi on n'est pas capable de mettre en place des hôpitaux éphémères ? Pourquoi on n'est pas capable de faire en sorte que des infirmières aient un rôle et une fonction d'intérim quand elles le peuvent ? De former aussi des internes qui ont eu déjà des expériences de réanimation pour augmenter nos capacités hospitalières de réanimation ?", interroge le député de l'Ain au micro d'Europe 1.

Jean-Luc Mélenchon veut nationaliser deux entreprises 

Les Insoumis vont, pour leur part, mettre sur la table les propositions qu'ils avaient déjà formulées lors de la première vague. "On va demander [au gouvernement] de faire enfin ce qu'il faut faire", pose Jean-Luc Mélenchon. Et d'énumérer : "Premièrement, les masques gratuits. Deuxièmement, nationaliser Luxfer (entreprise qui produit des bouteilles à oxygènes) et Famar (usine de fabrication de médicaments, dont la chloroquine) pour que l'on puisse disposer de ce dont on a besoin. Troisièmement, commencer à mettre en place les conditions d'un pôle public du médicament. Quatrièmement, s'organiser pour faire face à la détresse alimentaire, parce que ce problème n'est pas traité."

Les responsables politiques réunis mardi après-midi

Les écologistes comptent, eux, insister sur deux leviers : le télétravail instauré partout où c'est possible et les transports en commun, en développant l'offre aux heures de pointe pour les désengorger et éviter les contaminations.

Le président Emmanuel Macron réunit mardi puis mercredi matin deux Conseils de défense consacrés à l'épidémie. Son Premier ministre, Jean Castex, reçoit mardi en fin de journée les responsables politiques puis les partenaires sociaux à Matignon. Avec, à la clé, une série de nouvelles mesures attendues pour tenter d'enrayer la deuxième vague et ses conséquences.

Europe 1
Par Claudia Bertram, édité par Gaétan Supertino