Violences-PSG : l'UMP renonce à sa demande

  • A
  • A
Partagez sur :

Les députés UMP ont décidé mercredi de renoncer à leur demande de commission d'enquête sur la sécurité des manifestations, déposée après les violences qui avaient entaché le 13 mai au Trocadéro la remise du trophée de champion de France au PSG, jugeant qu'elle venait d'être "dénaturée" par le PS en commission.

En effet, alors que la demande de l'UMP concernait les manifestations à Paris depuis le 16 mai 2012, date de l'entrée en fonction du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, la commission des Lois de l'Assemblée l'avait étendue aux manifestations survenues depuis 2002, et dans toute l'Ile-de-France.