Trappes : des violences "inacceptables" pour Valls

  • A
  • A
Partagez sur :

Les violences qui se sont produites vendredi soir à Trappes, dans les Yvelines, où des heurts ont opposé quelque 200 à 400 individus aux forces de l'ordre, sont "inacceptables", a estimé samedi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui a précisé que des effectifs policiers "nombreux" étaient déployés sur place.

"Aucune raison ne justifie ces violences, elles sont inacceptables", a déclaré le ministre à la presse lors d'un déplacement à Marseille. "L'ordre public est rétabli, il sera rétabli à Trappes (...) Des effectifs nombreux sont déployés et resteront déployés toute cette fin de semaine"."S'en prendre aux forces de l'ordre, aux institutions, aux biens publics n'a aucun sens, ne règle aucun problème et est inadmissible", a-t-il encore déclaré, sans évoquer les circonstances de ces heurts.

Les échauffourées ont démarré après l'interpellation jeudi d'un homme qui s'était opposé violemment au contrôle par la police de son épouse portant un voile intégral.