S&P jugera les "actes" après l'élection

  • A
  • A
Partagez sur :

Standard and Poor's jugera le prochain président français sur "les actes", a indiqué jeudi son chef économiste pour l'Europe, pour qui l'agence de notation ne prendra pas de décision sur le pays juste après les élections, même s'il ne faut pas non plus attendre d'état de grâce.

"Il y a tout un déroulé après les élections", avec "un tas de différents scénarios", a expliqué Jean-Michel Six sur l'antenne de BFM Business. "C'est évidemment ces actes, ces faits que nous observerons comme nous le faisons pour les autres pays."

Au journaliste qui lui demandait si l'agence se fixait une échéance particulière, il a répondu: "Je vous inciterais vraiment à ne pas attendre d'état de grâce, ou au contraire: 'ils vont tout de suite parler'. Ce n'est pas du tout notre style."