Polémique sur le ramadan: Copé accuse le PCF

  • A
  • A
Partagez sur :

Le PCF a accusé samedi Jean-François Copé de recourir à des "histoires de cour d'école pour servir un discours communautariste" alors que le secrétaire général de l'UMP a évoqué un arrachage de "pain au chocolat par des voyous" au motif "qu'on ne mange pas au ramadan".

"Jean-François Copé a un problème. Il a sans doute dû se faire voler son goûter par un plus grand que lui dans la cour de récréation", ironise le Parti communiste dans un communiqué. "Peut-être est-ce cela qui l'oppose aujourd'hui à François Fillon" qui lui dispute la présidence de l'UMP.

"Aller chercher des histoires de cour d'école pour servir un discours communautariste aux relents racistes montre à quel point la droite en général, et Jean-François Copé en l'occurrence, sont prêts à tout pour masquer leurs graves responsabilités dans la situation que connaît notre peuple", ajoutent les communistes.

>> A lire : Copé, le ramadan et les pains au chocolat