Otages français : un diplomate français en Afghanistan

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Philippe Faure, est depuis jeudi en Afghanistan. Il doit faire le point sur la situation des deux jeunes humanitaires français enlevés le 4 avril et sur les efforts entrepris pour obtenir leur libération. Les ravisseurs n'ont fait aucune demande.

Un diplomate français a été spécialement dépêché en Afghanistan pour tenter de faire libérer les otages français. "Notre objectif demeure, plus que jamais, de ramener les membres du groupe sains et saufs aussi rapidement que possible", dit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Philippe Faure, secrétaire général du Quai d'Orsay, doit évaluer la situation concernant la sécurité et le dispositif mis en place à l'ambassade de France. Il doit contacter les autorités afghanes, la communauté française et les ONG présentes en Afghanistan, précise le Quai d'Orsay. Le ministre afghan des Affaires étrangères, Rangeen Dadfar Spanta, a réaffirmé dimanche dernier que le président Hamid Karzaï excluait tout échange de prisonniers avec les taliban pour ne pas tomber dans un engrenage "sans fin". Céline et de son compagnon Eric, qui travaillent pour l'ONG Terre d'Enfance, ont disparu avec leurs trois accompagnateurs afghans dans le sud-ouest de l'Afghanistan le 4 avril. Dans un enregistrement vidéo diffusé le week-end dernier, les deux jeunes Français supplient les autorités françaises de satisfaire les exigences non précisées de leurs ravisseurs de crainte d'être décapités. Leur enlèvement fait suite à celui d'un journaliste italien, Daniele Mastrogiacomo, enlevé en mars par les taliban, qui l'ont relâché après avoir obtenu la libération de cinq des leurs dont le frère d'une de leurs chefs, le mollah Dadullah.

Europe 1
Par Administrator User