Minute de silence à l'Assemblée pour Brétigny et Verdon

  • A
  • A
Partagez sur :

À l'ouverture de la séance des questions au gouvernement, les députés ont observé mardi une minute de silence en hommage à la fois aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (Essonne) et à l'otage français mort en Afrique, Philippe Verdon. Le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, a exprimé à la tribune "l'émotion de la représentation nationale" après la catastrophe de Brétigny et il a "également rendu hommage" à Philippe Verdon, dont le corps a été découvert au nord du Mali et la mort officiellement confirmée lundi soir par le président François Hollande.