Le maire de Sevran réclame 5 millions

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Cette aide "exceptionnelle" est indispensable sous peine de "mettre la clé sous la porte".

Le maire EELV de Sevran, en Seine-Saint-Denis, Stéphane Gatignon, a réclamé lundi à l'Etat une aide exceptionnelle de cinq millions d'euros pour sa commune, à laquelle des banques refusent de faire crédit, sous peine de "mettre la clé sous la porte".

"A Sevran, il manque, structurellement, 5 millions d'euros pour boucler le budget 2013", écrit Stéphane Gatignon dans une lettre aux parlementaires. Sans cette somme, "la ville mettra la clé sous la porte", ajoute-t-il, en demandant que la dotation de solidarité urbaine (DSU), bientôt votée au sein du budget à l'Assemblée nationale, soit revalorisée.
En 2012, la DSU, qui doit pallier les difficultés financières des communes les plus en difficulté financière, a atteint 8,2 millions d'euros pour Sevran. Cette ville populaire de 51.000 habitants n'a que très peu de rentrées fiscales, faute d'entreprises sur son territoire, ce qui fait que son budget de fonctionnement est en moyenne de 35% moins élevé qu'une commune équivalente.