Le magistrat Philippe Bilger s'en prend à MAM

  • A
  • A
Partagez sur :

"Si Michèle Alliot-Marie était magistrat, il y a longtemps qu'elle serait sanctionnée", écrit vendredi sur son blog le magistrat Philippe Bilger, avocat général à la cour d'appel de Paris. "Je ne participerai pas" à la grève des audiences du 10 février à laquelle ont appelé les syndicats de magistrats pour protester contre la mise en cause de la justice par Nicolas Sarkozy dans l'affaire Laetitia, a par ailleurs déclaré le magistrat à BFM-TV, qui n'en partage pas moins "en grande partie l'indignation qu'ont suscitée ces propos". "Je veux mettre l'accent sur une intolérable différence de traitement entre les juges et les ministres, sur la présomption de culpabilité des uns et la présomption d'innocence frénétiquement proclamée des autres", poursuit-il sur son blog. "Michèle Alliot-Marie, qui a été un piètre garde des Sceaux et ne s'illustre pas à la tête du ministère des Affaires étrangères, est impliquée depuis plusieurs jours dans une tourmente très relative puisqu'il lui suffit d'affirmer qu'elle ne démissionnera pas pour demeurer en place", ajoute-t-il.