L'avocate de Mélenchon convoquée par un juge

  • A
  • A
Partagez sur :

Raquel Garrido, avocate du coprésident du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon dans l'affaire du "faux tract" distribué par le Front national lors de la campagne des législatives de 2012 à Hénin-Beaumont, est convoquée mardi par une juge d'instruction dans le cadre d'une plainte de la présidente du FN, Marine Le Pen. "Elle est entendue sur plainte de Mme Marine Le Pen qui entend la voir condamnée pour 'diffamation publique' pour des propos qu'elle a tenus dans le cadre de son mandat d'avocat au titre de la défense de M. Jean-Luc Mélenchon", a expliqué Me Galina Elbaz, avocate de Me Raquel Garrido, lundi lors d'une conférence de presse. "Ce fait inédit entache lourdement l'exercice des droits de la défense", a déclaré Me Elbaz.

La présidente du Front national fonde sa plainte sur des propos de Me Garrido, rapportés le 4 juin dernier: "Nous sommes sûrs de nous quant au fait que Marine Le Pen est une délinquante." A l'époque, Mme Le Pen avait dit assumer "totalement" la distribution par ses équipes de ce tract anonyme appelant à voter Mélenchon.

"L'enchaînement de cette situation est tout à fait extraordinaire: je fais l'objet d'un faux tract" et Marine Le Pen "accuse notre avocate ensuite", s'est indigné Jean-Luc Mélenchon. "On voit là l'arrogance de Mme Le Pen et du Front national qui se croient tout permis", y compris "s'en prendre à un avocat ce qui est quand même assez rare", a noté le coprésident du Parti de Gauche. "Voilà le type de société auquel aspire cette femme: on ment, on truque, on incite à la xénophobie, à la division entre Français", a-t-il fustigé.