Hortefeux ne s'attendait pas à être sorti (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Brice Hortefeux, qui vient de laisser le ministère de l'Intérieur à Claude Guéant, ne s'attendait pas à se retrouver sans fonction ministérielle, affirme Jérôme Chapuis dans le Buzz politique d'Europe 1. Après avoir passé la nuit de samedi à dimanche en Auvergne, il est rentré Place Beauvau dimanche matin sans connaître les intentions précises du président au sujet du remaniement. Jusqu'à la mi-journée, il espérait passer au ministère de la Défense, pour remplacer Alain Juppé.

Mais Nicolas Sazrkozy a finalement décidé de le sortir du gouvernement, ce qu'il lui a annoncé dimanche à la mi-journée. "Quand il est ressorti de son entretien avec le président, il était sonné", raconte un ministre. "Sonné", Brice Hortefeux l'est car il pensait que son ami de 34 ans l'aurait averti d'une décision qu'il envisageait il y a 4 jours déjà. Brice Hortefeux a par ailleurs peu apprécié que le président de la République n'évoque pas une seule fois son nom dans son allocution télévisée dimanche soir. "Ce n'était pas le sujet," balaye l'entourage du chef de l'Etat.

Brice Hortefeux a été évincé pour plusieurs raisons. Il fallait donner des gages aux libéraux et Gérard Longuet en est un. Il est donc devenu ministre de la Défense, or c'était le seul point de chute possible pour Brice Hortefeux au gouvernement. L'autre explication est plus judiciaire : le risque de condamnation en appel pour injure raciale pour Brice Hortefeux.