Hamon évalue la lettre de Montebourg (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Invité d’Europe 1 Soir mardi, Benoît Hamon a réagi à la lettre ouverte d'Arnaud Montebourg, publiée à l'intention de Martine Aubry et François Hollande mardi. Le porte-parole du PS n'a pas encore "lu cette lettre dans le détail", mais il s'est exprimé sur certains de ses points. Tout d'abord, la "mise sous tutelle des banques", appelée de ses voeux par le troisième homme de la primaire socialiste : "Martine Aubry [que Benoît Hamon soutient, ndlr] ne va pas dire oui à une proposition qu’elle n’a pas défendue". Mais elle prévoit "de séparer de manière stricte la gestion des comptes des particuliers et la prise de risques dans les salles de marchés", a-t-il ajouté.

Concernant le "protectionnisme européen, social et écologique" voulu par Arnaud Montebourg, Benoît Hamon répond que Martine Aubry compte "favoriser les relocalisations industrielles". Et de conclure : "d'ores et déjà Martine Aubry est plus proche d'Arnaud Montebourg sur les plans intellectuel et politique".