Guéant rejette "les miasmes de l'antisémitisme"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a affirmé mardi à Toulouse la nécessité de se protéger contre un antisémitisme toujours présent en France, avant d'observer une minute de silence dans un école juive à la mémoire des victimes de la tuerie de lundi.

"Les miasmes de l'antisémitisme sont toujours là et il faut nous en protéger", a dit le ministre dans la cour de l'école Gan Rachi devant des élèves, des enseignants et des membres de la communauté juive. "Tous les Français aujourd'hui sont à vos côtés pour dire leur refus de la barbarie, leur refus de l'horreur", a-t-il assuré.

"Trois anges nous ont quittés (...). Et un jeune rabbin qui avait choisi d'enseigner l'amour de son prochain. Aujourd'hui, le temps est au recueillement, demain ce seront les obsèques et après-demain nous demanderons des comptes", a dit lors d'une cérémonie Arie Bensemhoun, président de la communauté juive toulousaine et représentant local du Consistoire israélite, lors de la cérémonie.