Georges Tron accusé de harcèlement sexuel

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Il serait visé par une plainte pour "harcèlement sexuel" par deux ex-employées municipales.

Georges Tron est visé, depuis lundi, par une plainte pour "harcèlement sexuel" déposée par deux ex-employées municipales qui ont toutes deux travaillé à la mairie de Draveil, en Essonne, ville où Georges Tron est maire, selon les informations du Parisienmardi. Défendues par Me Gilbert Collard, les deux employées dénoncent les nombreux gestes déplacés du maire après leur embauche.

Sous couvert de réflexologie, massage thérapeutique des pieds, Georges Tron se serait permis de leur caresser les pieds en toutes circonstances. Des "massages" qui se sont transformés, selon les plaignantes, en agressions sexuelles. Profondément choquées, les deux femmes sont devenues dépressives au point de tenter de se suicider. Contacté par Le Parisien, Georges Tron qualifie ces allégations de "délirantes" et fustige une "vengeance personnelle".