Étudiants-Bourse: Le PS en veut à Pécresse

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Parti socialiste a pointé jeudi la non-application du 10e mois de bourse aux étudiants, "une des rares bonnes nouvelles" prononcée par Nicolas Sarkozy et un engagement "réitéré par Valérie Pécresse à la rentrée". Ce pécule supplémentaire "n'a en réalité fait l'objet d’aucun financement", dénonce Bertrand Monthubert dans un communiqué. Le secrétaire national du PS à la recherche et à l'enseignement affirme que la ministre de l’Enseignement "renvoie aux calendes grecques" la mise en place de ce 10e mois de bourse, "après d’énièmes 'études' et 'groupes de travail'". Plus loin, il ironise: "Les étudiants ne mangent pas que neuf mois par an...". D'après Bertrand Monthubert, les engagements de Valérie Pécresse sur le logement "n'ont pas davantage été tenus", "le plan Anciaux qui prévoyait la construction de 50 000 logements et 70 000 réhabilitations a pris un retard considérable. Un rapport du CROUS montre en outre que 47% du parc social universitaire est vétuste". Le PS demande "unevéritable allocation d'autonomie permettant aux étudiants de vivre dignement et de s'investir au maximum dans leur travail".