Egypte : des "violences" à Paris (NPA)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot a dénoncé samedi des "violences contre des manifestants" réclamant le départ du président Hosni Moubarak à proximité de l'ambassade d'Egypte à Paris, ce qu'a démenti la Préfecture de police de Paris. "A l'issue d'un rassemblement pacifique à proximité de l'ambassade d'Egypte à Paris, une manifestation spontanée a été durement réprimée par les flics de N. Sarkozy : des dizaines d'arrestations, plusieurs blessés ayant entraîné l'intervention des pompiers", affirme le NPA dans un communiqué titré "violences contre des manifestants solidaires du peuple égyptien". Cent-neuf personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre pour vérification d'identité, deux pour rébellion et une pour dégradation de véhicule alors qu'elles se rendaient sur les Champs-Elysées et place des Ternes pour une manifestation improvisée, a-t-on appris auprès de la Préfecture de police de Paris.