Duflot prend le contrepied de Valls

  • A
  • A
Partagez sur :

La ministre écologiste Cécile Duflot s'oppose radicalement dans le quotidien Libérationaux prises de position de son collègue de l'Intérieur Manuel Valls sur l'immigration et la politique pénale, excluant toute remise en cause du regroupement familial des immigrés.  Dans un entretien au quotidien à paraître mercredi, la ministre du Logement et de l'égalité des territoires estime que la question du regroupement familial, dont Manuel Valls a jugé mardi qu'elle "peut être posée", "ne se pose même pas: le droit à vivre en famille ne souffre pas d'exception. Il est garanti par l'article 8 de la convention européenne des droits de l'Homme".

De même, dans le débat sur la réforme pénale qui doit être annoncée au mois de septembre, Cécile Duflot appuie la garde des Sceaux, favorable à une individualisation des sanctions et des peines aux dépens de leur automaticité, face au ministre de l'Intérieur. "C'est une question d efficacité: ce n'est pas en bourrant les prisons qu'on améliore la sécurité", affirme la ministre EELV, jugeant une telle réforme "indispensable".