Doux : Le Foll veut des offres "améliorées"

  • A
  • A
Partagez sur :

Les offres de reprise du pôle frais du volailler Doux doivent être "améliorées", a indiqué samedi le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll, qui regrette par ailleurs le flou autour du plan de continuation des dirigeants du groupe. 

Cinq offres de reprise partielle de Doux frais, en liquidation judiciaire, ont été déposées le 10 août auprès du tribunal de commerce de Quimper, menaçant plus d'un millier d'emplois sur 1.700. "Il faut que l'on soit vigilants à ce que les offres industrielles soient retenues et il faut qu'on puisse les améliorer", a déclaré M. Le Foll en marge d'une visite dans la commune de Bolazec (centre du Finistère).

"Par rapport à d'autres propositions faites il n'y a pas si longtemps, Sofiproteol en particulier, on a perdu, il y a encore des progrès à faire", a-t-il ajouté, faisant référence au consortium de la filière huiles et protéines végétales, qui avait fait une offre de reprise globale du groupe.