Chatel : de l'anglais à l'école "dès 3 ans"

, modifié à
  • A
  • A
Luc Chatel
Luc Chatel © EUROPE 1
Partagez sur :
Le ministre de l'Education, Luc Chatel, veut "réinventer l'apprentissage de l'anglais".

"Aujourd'hui, en France, ne pas maîtriser l'anglais est un handicap. Je veux donc réinventer l'apprentissage de l'anglais dans notre pays", a indiqué Luc Chatel, dimanche sur Europe 1. Le ministre de l'Education souhaite que cet apprentissage soit développé, dès 3 ans, chez les enfants.

Un apprentissage via internet

Dans ce cadre, "je veux que nous réfléchissions à l'usage des nouvelles technologies et d'Internet dans les écoles pour faire appel à des professeurs à distance", a ajouté le ministre qui ambitionne d'installer "dans les prochains jours, un comité stratégique sur l'enseignement des langues avec des membres de l'Education Nationale, mais aussi des personnalités extérieures".

<iframe class="video" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/28037309" frameborder="0"></iframe>

Des échanges avec les lycées étrangers

"Il y a un second levier à activer pour l'apprentissage de l'anglais : c'est tout ce qui concerne la mobilité", a également estimé Luc Chatel.

Selon lui, "il faut que dans chaque lycée, chaque collège, il y ait un autre lycée partenaire en Angleterre, en Allemagne, aux Etats-Unis. Et ce, pour qu'à 18 ans, tout enfant ait fait, au moins une fois dans sa vie, un séjour à l'étranger. C'est essentiel", a-t-il martelé.

Enfin troisième et dernier volet de ce plan d'action pour améliorer l'apprentissage de l'anglais : Luc Chatel entend que le Cned - l'organisme national enseignement par correspondance - mette en place un "outil pour permettre un apprentissage à distance" de cette langue.

Europe 1
Par Hélène Favier