Cécilia Sarkozy ne sera pas entendue par la commission parlementaire

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La commission d'enquête parlementaire sur les conditions de la libération des soignants bulgares de Libye a rejeté ce jeudi une demande d'audition de Cécilia Sarkozy. Elle avait été déposée par les socialistes, estimant que l'ex-épouse du chef de l'Etat avait joué un rôle important dans la libération.

Cécilia Sarkozy ne se présentera pas devant la commission d'enquête parlementaire sur les conditions de la libération des soignants bulgares de Libye. La décision a été prise ce jeudi. Le rapporteur de la commission, Axel Poniatowski, a déclaré que cette "femme glamour" avait fait "du bon travail", mais il a souligné que la commission auditionne "tous ceux qui ont des positions officielles". "Cela ne me semble pas indispensable que la commission fasse de l'audimat avec Cécilia Sarkozy".

Le président socialiste de la commission, Pierre Moscovici, avait demandé un vote sur cette audition, estimant que les témoins déjà auditionnés avaient à de nombreuses reprises insisté sur le rôle joué par Cécilia Sarkozy dans la libération des soignants.

L'ex-épouse du chef de l'Etat s'était rendue avec le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, à deux reprises en Libye dans le cadre du processus de libération le 12 juillet 2007 et du 22 au 24 juillet 2007.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr