Bertinotti tance le "machisme ordinaire"

  • A
  • A
Partagez sur :

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, s'est élevée lundi soir à l'Assemblée nationale contre le "machisme ordinaire", dont elle a estimé être victime depuis le début de l'examen sur le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels.

Après une remarque -inaudible des tribunes de presse- du chef de file des députés UMP Christian Jacob, Mme Bertinotti a lancé: "M. Jacob, j'ai découvert le machisme ordinaire lorsque je suis entrée en politique et lorsque, effectivement choisie pour représenter mon propre parti, j'ai entendu dire que 'pour prendre une veste, une femme ferait bien l'affaire'". "Depuis, j'ai le cuir tanné", a-t-elle affirmé devant les députés.

Quelque temps après, la ministre de la Justice Christiane Taubira a demandé à Christian Jacob ce qui le conduisait à "être aussi désobligeant à l'égard de la ministre", lui reprochant d'avoir fait "une fixation sur la ministre de la Famille" absente dans la nuit lors de l'examen d'amendements de l'opposition qui, "exceptionnellement, concernaient le code civil".