Attali: "on doit rester le gendarme de l’Afrique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Interrogé sur l’intervention de la France en Centrafrique, Jacques Attali estime que la France a "eu raison. Cela montre que François Hollande a encore les moyens d’être un très grand président de la république puisqu’en matière de politique étrangère et de défense, il sait prendre les décisions, et il a la chance de bénéficier d’une armée de qualité. Nous ne pouvons pas laisser ce continent d’un milliard d’hommes, le 21e siècle ne sera pas celui de la Chine, mais de l’Afrique. Nos interventions en Afrique font partie d’un grand projet francophone."

Pour l’ancien conseiller de François Mitterrand, "on doit rester le gendarme de l’Afrique, et le président a raison de le faire, aussi longtemps qu’on ne pourra pas être relayé par des troupes africaines ou des Nations unies. Il y a un progrès, mais un pays comme le Nigéria, qui a 160 millions d’habitants, n’a que 80.000 hommes dans son armée, cela ne va pas, ce n’est pas possible. Il faut que l’Afrique se prenne en main."