"Nos Terres inconnues" sur France 2 : "On a choisi la destination sans savoir que Cécile Bois était traumatisée"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La variante hexagonale de Rendez-vous en terre inconnue emmène mardi soir l'actrice Cécile Bois dans une région reculée des Hautes-Alpes. Mais comme l'explique au micro d'Europe 1 l’animateur Raphaël de Casabianca, la production ignorait qu'elle était sujette à la peur des hauteurs.  
INTERVIEW

L’émission Nos Terres inconnues, déclinaison franco-française de Rendez-vous en terre inconnue, et qui emmène une célébrité à la découverte d’une région reculée en France, revient demain soir sur la deuxième chaîne. Après avoir envoyé Malik Bentalha dans les Cévennes, Nos Terres inconnues embraque dans ce second volet un binôme : Cécile Bois et Raphaël Lenglet, héros de la série Candice Renoir. Leur destination :  le Queyras, dans les Hautes-Alpes.

"Ce sont des vallées, 2.000 habitants, 500 km2 et plus de 28 sommets à 3.000 mètres d’altitudes", résume au micro de Philippe Vandel, dans Culture médias sur Europe 1, le présentateur Raphaël de Casabianca. "C’est assez isolé et très compliqué d’y aller. C’est là où se trouve Saint-Véran, la plus haute commune d’Europe. C’est un terrain parfois hostile, parce que la montagne est très présente, mais c’est aussi l’occasion de rencontrer des gens qui ont décidé de vivre dans ces éléments", résume-t-il.

Cécile Bois, traumatisée après une mésaventure en montagne

Surtout, c’est la première fois que l'émission choisit de suivre un binôme. "On s’est dit que ces héros, qui se connaissent extrêmement bien dans la vie, étaient extrêmement touchants", poursuit Raphaël de Casabianca. Avec un défi de taille toutefois : l’actrice Cécile Bois a développé dans l’enfance une phobie de la montagne, après s’être égarée pendant une balade familiale.

"On a choisi la destination sans savoir qu’elle était traumatisée", glisse l’animateur, toujours au micro d’Europe 1. "On s’est posé beaucoup de questions parce que c’était très physique, et finalement on s’est dit que si elle acceptait, ce voyage était l’occasion de dépasser un traumatisme. Je pense qu’elle a bien fait, et je ne crois pas qu’elle regrette", assure-t-il. De quelle manière Cécile Bois a-t-elle réussi à surmonter ses peurs ? La réponse demain soir, à 21 heures sur France 2.