Le site de désinformation "FranceSoir" démonétisé par Google

  • Copié
Louise Bernard avec Alexis Patri

Après le média complotiste américain "The Gateway Pundit", c'est au tour du site de désinformation "FranceSoir" de perdre les revenus publicitaires générés par Google. Un évènement qui intervient une semaine après la diffusion d'un numéro de "Complément d'enquête" où les journalistes avaient interpellé le géant du numérique.

Un autre site de désinformation démonétisé par Google. Et c'est probablement la conséquence d'un numéro de Complément d'enquête, diffusé jeudi dernier. Ce site, c'est FranceSoir, régulièrement épinglé pour ses articles complotistes ou de désinformation. Il n'affiche plus de publicités acheminées par Google. Il semblerait donc que la firme américaine l'ait démonétisé. Ce qui implique une perte de revenus conséquente qui pourrait fragiliser le site. C'est Aude Favre, journaliste et coréalisatrice du Complément d'enquête sur le business des fake news qui l'annonce.

Google interpellé sur son financement indirect de la désinformation

France Soir est le deuxième site à subir le même sort. Et il semblerait que ce soit lié à l'enquête de l'émission de France 2. On apprenait jeudi que l'un des plus gros sites de désinformation américains, Gateway Pundit, venait de se faire démonétiser par Google. Ces recettes publicitaires rapportaient 200.000 euros par mois au site, selon une estimation de Complément d’enquête.

France Soir et Gateway Pundit faisaient partie d'une liste de sites confiée à Google par les journalistes. Une liste communiquée pour interpeller le géant américain sur son financement indirect de la désinformation que Google ne souhaite toujours pas commenter. Aude Favre précise que FranceSoir était déjà en contentieux avec Google depuis plusieurs mois. Mais il faut reconnaître que la décision de Google et la diffusion du Complément d'enquête concordent.