Dans "Elles ont brisé les codes ", Olivier Delacroix s’intéresse aux femmes "bien nées"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Mardi soir, France 5 diffuse un documentaire signé Olivier Delacroix et Katia Makzym, dans le cadre de leur série "Les combattantes". Les deux journalistes s’intéressent au sort des femmes "bien nées", qui ont tout fait pour sortir d’un déterminisme social pour elle aussi très contraignant.

Comment combattre le déterminisme social… ? C’est la question que se posent Olivier Delacroix, animateur de La Libre Antenne, tous les soirs sur Europe 1, et sa coréalisatrice Katia Maksy, dans le cadre de leur série documentaires intitulée Les combattantes. Après avoir parlé des femmes qui vivent dans le 93, de celles qui sont installées dans les régions les plus touchées par la précarité, les deux journalistes s’intéressent cette fois à l’histoire des femmes dites "bien nées". Comprenez celles qui n’ont aucun problème d’argent, qui suivent des études et évoluent dans un milieu familial stable. 

Mais ce n’est pas pour autant qu’elles sont épargnées par cette question du déterminisme. "Il m’a semblé important d’aller voir de l’autre côté, là où on s’imagine facilement que les femmes qui naissent dans des milieux nobles ou bourgeois s’en contentent ", explique Olivier Delacroix à Europe 1. "Alors que non, pas du tout. Dans ces milieux, il y a des règles, une éducation très stricte, une religion qui est très présente. Et là aussi, nous avons des femmes qui disent ‘non’ à tout ça, qui sont éprises de liberté, qui ont envie d’être maîtresses de leur destin."

"Ces gens-là, on couche avec, on ne les épouse pas"

Pour illustrer ce que vient de nous dire le réalisateur, il faut écouter Diane, dans un extrait du documentaire qui sera diffusé mardi soir sur France  5. Cette femme a fait le choix d’épouser un homme issu d’une autre classe sociale qu’elle, et ça n’a pas été franchement du goût de ses parents. "C’est Hiroshima. Comme si on les avait giflés, et la réflexion de ma mère, effroyable : 'ces gens-là, on couche avec, on ne les épouse pas'", témoigne-t-elle face caméra.

Voici donc Diane, l’une des "combattantes" que vous pourrez retrouver mardi soir dans le documentaire "Elles ont brisé les codes", sur France 5, à partir de 20h50.

Europe 1
Par Cyril Lacarrière et Louise Bernard