Avant de partir sur TF1, Marie-Sophie Lacarrau aurait demandé des indemnités à France 2

  • A
  • A
Marie-Sophie Lacarrau a quitté France 2 pour remplacer Jean-Pierre Pernaut sur TF1.
Marie-Sophie Lacarrau a quitté France 2 pour remplacer Jean-Pierre Pernaut sur TF1. © France Télévisions
Partagez sur :
Marie-Sophie Lacarrau, qui a quitté la présentation du 13h de France 2 pour celui de TF1, aurait réclamé d’importantes indemnités de départ à France Télévisions, selon les informations du Parisien. La journaliste a démenti, alors que le service public s’est refusé à tout commentaire.

Le départ de Marie-Sophie Lacarrau continue de provoquer des remous. La journaliste, qui a quitté le 13h de France 2 pour remplacer Jean-Pierre Pernaut sur TF1, est au centre d’un imbroglio, raconté dimanche dans les colonnes du Parisien. Selon les informations du quotidien, la présentatrice aurait demandé d’importantes indemnités de départ à France Télévisions. Une requête qui aurait provoqué la colère de Delphine Ernotte, la patronne des chaînes du service public.

Marie-Sophie Lacarrau, qui a d’abord refusé tout commentaire, a finalement démenti ces informations. Le Parisien maintient sa version.

La colère de Delphine Ernotte

Le 17 septembre dernier, l’information du départ de Marie-Sophie Lacarrau pour TF1 est annoncée dans l’après-midi par Le Figaro, provoquant un véritable séisme dans le monde du PAF. La direction de France TV convient alors que la présentatrice fasse ses adieux le lendemain, à la fin du 13h. Mais en début de soirée, Marie-Sophie Lacarrau se serait rendue à la direction des ressources humaines du groupe, afin d’obtenir des indemnités de départ au titre du plan de départs volontaires. Elle aurait ainsi pu toucher jusqu’à 160.000 euros.

Selon le Parisien, la direction de France TV n’avait pas été informée de cette demande. Résultat : Delphine Ernotte, la patronne du groupe, "a vu rouge", rapporte le quotidien. Marie-Sophie Lacarrau aurait finalement renoncé à ses indemnités. Entre-temps, Nathanaël de Rincquesen a été appelé pour assurer l’intérim et Marie-Sophie Lacarrau ne pourra pas faire ses adieux sur France 2.

Marie-Sophie Lacarrau dément

La journaliste, qui a d’abord refusé de revenir sur cette affaire, a finalement démenti dans les colonnes du Parisien. "C’est complètement faux. Je n’ai demandé aucune indemnité", a-t-elle assuré. La direction de France Télévisions n’a pas souhaité apporté de commentaires. De son côté, le Parisien maintient sa version.