Barbier dénonce un "mensonge" de DSK (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L'Express, était l'invité de Bruce Toussaint sur Europe 1 lundi matin. Il a réagi aux propos de Dominique Strauss-Kahn lors de son intervention télévisée sur TF1 dimanche. L'ancien patron du FMI a qualifié l'hebdomadaire de "tabloïd", lui reprochant d'avoir publié un rapport médical. "C'est bien étrange, L'Express n'est pas un tabloïd, Dominique Strauss-Kahn n'a pas dû lire les vrais tabloïds outre-Atlantique, qui l'ont trainé dans la boue", a-t-il affirmé.

"L'Express est un journal d'investigation, nous avons enquêté sur les faits. Nous avons publié des documents, le rapport Vance a été intégralement publié, et Dominique Strauss-Kahn considère d'ailleurs qu'il lui est favorable". "Il nous reproche un acharnement, mais non, nous avons dit avant les autres, dès 2008, que le comprtement de DSK avec les femmes pouvait lui poser des problèmes. Il aurait mieux fait de nous lire à l'époque, plutôt que de nous attaquer aujourd'hui", a-t-il ensuite lancé.

"Un rapport médical, pas une fiche d'entrée"

Dominique Strauss-Kahn a notamment affirmé que ce qu'a publié L'Express était une "fiche d'entrée" à l'hôpital de Nafissatou Diallo. "C'est un mensonge, c'est un rapport standard qui est établi à chaque fois que la police amène dans un hôpital spécialisé pour être examinée par un médecin spécialisé une victime presumée d'agression sexuelle", répond Christophe Barbier. "Il y a des images, des analyses médicales poussées", a-t-il ajouté. "C'est un rapport médical, pas une fiche d'entrée. Après, le procureur en fait ce qu'il veut, il a considéré en l'occurrence qu'il ne pouvait pas s'appuyer sur ce rapport".