Washington retire à Pékin son invitation à des exercices militaires

, modifié à
  • A
  • A
Les États-Unis ont annoncé mercredi avoir retiré une invitation envoyée à la Chine de participer à des exercices militaires dans le Pacifique
Les États-Unis ont annoncé mercredi avoir retiré une invitation envoyée à la Chine de participer à des exercices militaires dans le Pacifique © STR / AFP
Partagez sur :
Avec cette décision, les États-Unis entendent protester contre la militarisation par Pékin des îles contestées des Spratleys en mer de Chine. 

Les États-Unis ont annoncé mercredi avoir retiré une invitation présentée précédemment à la Chine de participer à des exercices militaires dans le Pacifique, pour protester contre la militarisation par Pékin d'îles disputées.

"Nous avons des preuves claires du fait que la Chine a déployé des missiles anti-navires et des missiles sol-air, ainsi que des brouilleurs électroniques sur les îles contestées des Spratleys en mer de Chine", a indiqué un porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Chris Logan. "Nous avons retiré notre invitation à la Marine de la République populaire de Chine pour l'exercice biennal Rim of the Pacific (RIMPAC).

La Chine regrette une mesure "non constructive". Pour la Chine, la décision américaine est "une mesure non constructive", a déploré mercredi le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à Washington. "C'est aussi une décision prise à la légère et qui n'aide pas à une compréhension mutuelle entre la Chine et les Etats-Unis", a-t-il dit lors d'une conférence de presse avec son homologue américain Mike Pompeo, qui a préféré lui s'en remettre au Pentagone pour commenter cette mesure.