Une Slovaque arrêtée après avoir passé "La Traviata" pendant 16 ans dans des hauts-parleurs

, modifié à
  • A
  • A
une femme a été arrêtée par la police pour avoir passé le célèbre air de Verdi chanté par Placido Domingo pendant 16 ans. 1:30
une femme a été arrêtée par la police pour avoir passé le célèbre air de Verdi chanté par Placido Domingo pendant 16 ans. © AFP
Partagez sur :
Une femme a été arrêtée par la police début août après avoir incommodé ses voisins pendant 16 ans en diffusant tous les jours la célèbre œuvre de Verdi.

Au départ, elle souhaitait se venger d'un voisin dont le chien aboyait tout le temps. Mais le temps a passé, le chien a fini par mourir et 16 ans plus tard, La Traviata retentissait toujours dans les hauts-parleurs. À Sturovo, au sud-ouest de la Slovaquie, une femme a été arrêtée par la police pour avoir passé le célèbre air de Verdi chanté par Placido Domingo pendant plus d'une dizaine d'années. Ses voisins ne supportaient plus le morceau de quatre minutes, diffusé tous les jours de 6h à 22h. 

Une pause de deux ans. France Culture explique que la femme, qui vivait recluse dans une maison entourée de grillages et surveillée par des caméras, avait épuisé tous les recours pour continuer à diffuser la musique. En 2015, le maire de la ville avait pris un arrêté interdisant tout type de tapage, incluant la musique. Deux années durant, La Traviata n'a plus retenti. Mais la riveraine préparait en réalité une injonction pour casser l'arrêté. La musique a à nouveau été diffusée, malgré une décision de justice donnant raison au maire. Obstinée, la femme a continué à faire résonner la voix de Placido Domingo dans sa rue. 

Jusqu'à trois ans de prison. La Cour suprême s'est par la suite saisie du dossier, confirmant la décision du maire. Mais La Traviata continuait d'être jouée. Début août, la Slovaque a été interpellée et placée en détention. France Culture précise que la justice doit désormais décider de sa remise en liberté provisoire. Elle risque entre six mois et trois ans de prison.