Fausse alerte "terroriste" pour un vol entre Paris et Pékin

, modifié à
  • A
  • A
Air China 1280
Le vol CA876 entre Paris et Pékin a fait demi-tour après une alerte "terroriste". © TENGKU Bahar / AFP
Partagez sur :
La compagnie aérienne chinoise a annoncé qu'un vol entre les deux capitales avait fait demi-tour, jeudi après-midi, après une alerte "terroriste" causée par un quiproquo.

C'est un malentendu qui est à l'origine d'une frayeur pour de nombreux passagers inquiets d'une "alerte" terroriste lors de leur vol Paris-Pékin, jeudi. Selon nos informations, Air China reçoit vers 13 heures un appel d'un passager du vol CA876 qui leur indique qu'il n'a pas pu embarquer en raison d'un colis abandonné au terminal E1 de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, au nord de la capitale française.

Un Australien à l'origine d'un quiproquo. Sauf que cet Australien se fait mal comprendre des Chinois qui ne saisissent pas la teneur de son message : l'équipage pense qu'il y a un colis piégé à l'intérieur de l'avion. L'Airbus de la compagnie chinoise, alors au-dessus de la frontière franco-belge, fait demi-tour pour Paris et atterrit à Roissy à 13h55.

La procédure d'alerte à la bombe est enclenchée et les passagers sont alors fouillés, puis évacués, tous indemnes.

Et si l'Australien est en garde à vue à la police aux frontières, les autres passagers ont vu leur vol pour la capitale chinoise reprogrammé jeudi soir, à 21 heures.

Europe 1
Par Alain Acco, avec T.LM. et AFP