Typhon Trami au Japon : le bilan monte à 56 blessés

, modifié à
  • A
  • A
Trami est en train de balayer le Japon du sud-ouest au nord-est.
Trami est en train de balayer le Japon du sud-ouest au nord-est. © AFP PHOTO / NOAA/RAMMB
Partagez sur :
Selon le dernier bilan, le typhon Trami a fait au moins 56 blessés à travers l'archipel nippon. Des rafales ont été mesurées à 216 km/h.

Le bilan humain du typhon Trami, qui a fait souffler des vents extrêmement violents sur le Japon, est monté à 56 blessés dimanche, tandis qu'il perturbait fortement les transports dans l'archipel.

Plusieurs blessés et les transports paralysés. Les autorités ont fait état de 46 blessés légers sur l'île d'Okinawa, au sud-ouest, première touchée par le phénomène, et 10 autres à Kagoshima, dans le sud de l'île de Kyushu. Le gouvernement a conseillé à 1,5 million de personnes d'évacuer, selon la chaîne publique NHK. Un demi-million d'habitations à Okinawa et Kyushu étaient privées d'électricité. Alors que le typhon progressait vers l'est, les autorités ferroviaires ont pris la décision rare d'annuler les services de train en soirée à Tokyo, dont le réseau est l'un des plus fréquenté au monde, en exhortant les usagers à rester dans des endroits abrités.

Trami pourrait entraîner des glissements de terrain, des inondations et des tornades. Vingt-quatrième typhon de l'année en Asie, Trami ne frappera pas directement la capitale, mais des vents violents et d'intenses précipitations y sont attendues dimanche soir. L'agence météorologique japonaise a averti que la tempête pourrait entraîner des glissements de terrain et des inondations, de même que des épisodes de foudre et des tornades dans tout le pays. Dans la ville de Kochi, sur l'île de Shikoku, au sud, les vents ont arraché les tuiles des maisons. "J'ai entendu des gros 'bang, bang' qui m'ont réveillé", confiait à NHK un résident âgé de Kochi.

Un précédent typhon, début septembre. Trami doit balayer ainsi le Japon du sud-ouest au nord-est. Un précédent typhon, Jebi, le 21ème de l'année dans la région, avait tué plus de 10 personnes début septembre dans l'ouest de l'archipel, provoqué divers dégâts matériels, et paralysé l'aéroport d'Osaka, construit sur une île artificielle, avec des pistes envahies par les eaux.