Trump suspend l'autorisation d'importation des trophées de chasse

, modifié à
  • A
  • A
© LEE JIN-MAN, LAURENT FIEVET / AFP
Partagez sur :
Face au tollé suscité par cette décision prise par son administration, Donald Trump a décidé de changer son fusil d'épaule.

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi qu'il suspendait la décision prise par son administration d'autoriser l'importation de trophées d'éléphants, prenant ainsi acte du flot de critiques dont cette mesure a fait l'objet, notamment sur les réseaux sociaux.

Trump va "vite faire le point". Ce revirement intervient quelques heures après que l'administration Trump a publié une réglementation permettant à des chasseurs ayant tué des éléphants au Zimbabwe de revenir avec leurs trophées de chasse aux Etats-Unis, des importations qui avaient été interdites sous Barack Obama. Dans un message posté sur Twitter, Donald Trump dit vouloir prendre le temps "d'examiner les données de préservation" et qu'il va "vite faire le point" avec le secrétaire de l'Intérieur, Ryan Zinke. Ce dernier déclare dans un communiqué s'être entretenu avec Donald Trump, notant que "nous sommes tous deux convaincus que la préservation et la santé des troupeaux sont essentiels", ajoutant que "la délivrance de permis est suspendue le temps que la décision soit réexaminée."

Tollé sur les réseaux sociaux. L'annonce du changement de réglementation avait provoqué des critiques de la part des défenseurs de l'environnement, qui estiment que cette mesure pourrait accroître les menaces pesant sur une population d'éléphants déjà en danger d'extinction. La perspective d'une levée de l'interdiction des importations des trophées avait aussi déclenché une tempête sur les réseaux sociaux, où ont circulé des photos montrant les fils de Donald Trump, fervents chasseurs, posant à côté d'animaux morts. L'avocate du Centre pour la diversité biologique, Tanya Sanerib, s'est félicitée de que "l'indignation publique ait poussé Trump à revoir cette décision odieuse, mais il faut plus qu'un tweet pour empêcher les chasseurs de trophées de massacrer des éléphants et des lions".

De nouvelles réglementations "plus strictes". La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a précisé que le réexamen de la décision d'interdire les importations de trophées avait débuté en 2014, sous la présidence Obama, par le service fédéral des pêches et de la nature. "Cette analyse a montré que la Zambie et le Zimbabwe ont mis en place de nouvelles réglementations plus strictes en matière de conservation, correspondant aux standards internationaux, permettant aux Américains de reprendre la chasse dans ces pays-là", a ajouté la porte-parole de la Maison-Blanche. Dans une note officielle publiée dans la journée de vendredi, l'agence fédérale du service des pêches et de la nature dit être parvenue à la conclusion que la chasse des éléphants au Zimbabwe pour en faire des trophées, entre le 21 janvier 2016 et le 31 décembre 2018, allait "optimiser la survie de l'éléphant africain".

Si le texte publié vendredi ne fait mention que du Zimbabwe, des représentants du service des pêches et de la nature ont affirmé que la Zambie était aussi concernée. Avant la parution du texte au Registre fédéral, des représentants du service des pêches et de la nature avaient annoncé ce changement dans la semaine lors d'un rendez-vous organisé en Tanzanie par un groupe en faveur des trophées de chasse.