Shinzo Abe début une tournée au Moyen-Orient

, modifié à
  • A
  • A
Shinzo Abe 1280
Le Premier ministre japonais va notamment rendre visite aux principaux partenaires commerciaux du Japon au Moyen-Orient. © KARIM SAHIB / AFP
Partagez sur :
Le Premier ministre nippon se rend aux Emirats arabes unis et à Abu Dhabi, les principaux partenaires commerciaux au Moyen-Orient du Japon. Mais également en Jordanie, Israël, et dans les territoires palestiniens. 

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a loué lundi la "relation stratégique" avec les Emirats arabes unis, première étape d'une tournée au Moyen-Orient qui le conduira aussi en Jordanie, en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Les Emirats arabes unis, principal partenaire commercial du Japon au Moyen-Orient. "Au cours des cinq dernières années, depuis ma dernière visite à Abou Dhabi, nos relations bilatérales ont fait des progrès spectaculaires vers une relation qu'on a appelé 'relation stratégique'", a déclaré Shinzo Abe lors d'un forum d'affaires Emirats-Japon à Abou Dhabi. Les Emirats sont le principal partenaire commercial du Japon au Moyen-Orient, représentant environ un tiers du commerce de Tokyo dans la région. Abou Dhabi est aussi le deuxième fournisseur de pétrole du Japon, représentant près d'un quart de ses besoins en pétrole brut l'an dernier, soit 800.000 barils par jour, juste après l'Arabie saoudite voisine.

Accord de concession pétrolière. Shinzo Abe a salué le récent renouvellement par Abou Dhabi d'accords de concession pétrolière au profit de compagnies japonaises. Le Premier ministre doit se rendre ensuite en Jordanie, en Israël et dans les territoires palestiniens. Dimanche soir, une réunion quadripartite (Japon, Jordanie, Israël et Autorité palestinienne) s'est tenue dans la région de la mer Morte en Jordanie pour discuter d'une initiative appelée "Corridor pour la paix et la prospérité".

Un projet de création d'un parc agro-industriel. A son terme, le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, a déclaré à la presse que l'initiative, qui vise à promouvoir la coopération régionale, notamment par la création d'un parc agro-industriel en Cisjordanie, était en bonne voie. "Aujourd'hui, nous assistons à des résultats tangibles. Nos efforts ont enfin commencé à porter leurs fruits", a dit Taro Kono. Il a estimé que l'initiative était vitale pour le développement économique des Territoires palestiniens et de la vallée du Jourdain.