Liban : le diplomate Moustapha Adib désigné Premier ministre

, modifié à
  • A
  • A
Moustapha Adib a été désigné Premier ministre.
Moustapha Adib a été désigné Premier ministre. © WOLFGANG KUMM / DPA / AFP
Partagez sur :
Moustapha Adib était ambassadeur du Liban en Allemagne. Il a obtenu le plus grand nombre de voix lors de consultations parlementaires menées par le chef de l'Etat Michel Aoun. 

L'ambassadeur du Liban en Allemagne, Moustapha Adib, a été désigné Premier ministre après avoir obtenu le plus grand nombre de voix lors de consultations parlementaires menées par le chef de l'Etat Michel Aoun, a annoncé lundi la présidence libanaise. Il s'est aussitôt engagé à enclencher des réformes et à conclure un accord avec le Fonds monétaire internationale pour sortir le pays du naufrage économique.

La désignation de Moustapha Adib, 48 ans, est intervenue à quelques heures de l'arrivée au Liban du président français Emmanuel Macron, qui a pressé les dirigeants libanais de former rapidement un "gouvernement de mission" chargé de sortir le pays de la crise économique et politique.

Un pays en pleine crise 

Dans la foulée de sa désignation, Moustapha Adib s'est immédiatement rendu dans un quartier dévasté par l'explosion gigantesque le 4 août au port de Beyrouth, qui a tué au moins 188 personnes et anéanti des quartiers entiers de la capitale. Ni le président Michel Aoun, ni l'ex-Premier ministre Hassan Diab ne s'étaient rendus dans ces quartiers. L'explosion a alimenté la colère de la rue contre une classe politique jugée corrompue et incompétente.

En chemise et pantalon, l'air décontracté et peu escorté, le nouveau Premier ministre a été à la rencontre de plusieurs habitants du quartier sinistré, leur demandant de lui faire "confiance" et de travailler "main dans la main", a constaté un correspondant de l'AFP. Le Liban vit depuis l'automne dernier au rythme d'une instabilité politique et économique accrue, marquée notamment par un soulèvement populaire contre la classe dirigeante et un défaut de paiement historique ainsi qu'une dégringolade de la monnaie nationale.