Le président sud-coréen va envoyer la semaine prochaine un émissaire spécial au Nord

, modifié à
  • A
  • A
La Corée du Sud envisage un nouveau sommet avec la Corée du Nord
La Corée du Sud envisage un nouveau sommet avec la Corée du Nord
Partagez sur :
Un émissaire spécial sud-coréen va être envoyé en Corée du Nord pour discuter d'un projet de nouveau sommet européen entre Moon Jae In et Kim Jong Un, a rapporté vendredi l'agence sud-coréenne Yonhap.

Le président sud-coréen Moon Jae In va envoyer la semaine prochaine à Pyongyang un émissaire spécial pour discuter d'un projet de sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et du désarmement nucléaire, a rapporté l'agence sud-coréenne Yonhap. L'émissaire, qui n'a pas été nommé, se rendra dans la capitale nord-coréenne le 5 septembre, ajoute l'agence, citant un porte-parole de la présidence.

Pyongyang a accepté. Séoul a émis cette proposition vendredi matin et Pyongyang l'a acceptée quelques heures plus tard, a précisé Kim Eui-kyeom, ajoutant que le représentant sud-coréen n'avait pas encore été choisi. "L'émissaire aura des discussions larges sur le programme détaillé du sommet intercoréen, le développement des relations bilatérales (...) et le désarmement nucléaire de la péninsule coréenne", a expliqué le porte-parole.

Des retrouvailles récentes. MM. Moon et Kim se sont retrouvés en tête à tête à deux reprises, la première fois fin avril dans le village frontalier de Panmunjom, où fut signée la trêve de la guerre de Corée (1950-53). C'était la première fois qu'un dirigeant nord-coréen se rendait au Sud depuis le conflit. Les deux dirigeants se sont revus ensuite à Panmunjom pour tenter de sauver le sommet entre Kim Jong Un et le président américain Donald Trump, lequel a finalement bien eu lieu à Singapour. Les dirigeants des deux Corées étaient convenus de se retrouver pour un troisième sommet dans la capitale nord-coréenne à une date non précisée en septembre.