L'Angleterre confrontée à un bond des attaques au couteau

  • A
  • A
Le Royaume-Uni fait face à une recrudescence d'agressions au couteau. Photo d'illustration.
Le Royaume-Uni fait face à une recrudescence d'agressions au couteau. Photo d'illustration. © Ben STANSALL / AFP
Partagez sur :
En 2017, le nombre d'agressions au couteau a bondi de 22%, majoritairement dans la région de Londres et dans d'autres zones urbaines.

L'Angleterre et le Pays de Galles sont confrontés à une forte hausse des attaques à l'arme blanche, selon des statistiques officielles rendues publiques jeudi, une tendance également constatée dans la capitale Londres.

Hausse des agressions à l'arme à feu. Selon l'Office des statistiques nationales (ONS), le nombre des agressions commises avec un couteau ou un instrument pointu a bondi de 22% en 2017, pour atteindre 39.598. Les agressions à l'arme à feu sont quant à elles en hausse de 11% à 6.604. "Nous constatons une hausse des délits violents susceptibles d'entraîner des lésions graves, comme les homicides, les crimes au couteau et à l'arme à feu, une tendance qui a émergé au cours des deux dernières années", a indiqué Alexa Bradley, de l'ONS, citée sur le site internet de l'organisme.

Un plan de 45 millions d'euros. Face à ce phénomène, le gouvernement britannique avait dévoilé début avril une nouvelle stratégie nationale de lutte contre la criminalité ciblant notamment les gangs et visant à améliorer la prévention contre les violences liées à l'usage de drogues. Elle est financée à hauteur de 40 millions de livres (45,8 millions d'euros) sur deux ans. L'ONS a souligné que "ces agressions ont tendance à se concentrer de manière disproportionnée à Londres et dans d'autres zones urbaines".

653 homicides commis en 2017. Toujours en Angleterre et au Pays de Galles, 653 homicides ont été commis l'an dernier, en hausse de 9%. Ce nombre n'inclut pas les victimes des attentats de Londres et Manchester. Dans la capitale, les attaques au couteau ont grimpé de 21,2% sur un an, à 14.680, sur la période allant de début avril 2017 à fin mars 2018, a indiqué la police londonienne dans un communiqué. Les délits commis à l'aide d'une arme à feu sont en revanche en recul de 4,6% à 2.465. Les homicides sont passés de 109 à 157 sur cette période, soit un bond de 44% qui inclut cette fois les victimes d'attentats terroristes.