Eventuelle visite de Kim Jong Un : Pékin fournira des informations "le cas échéant"

, modifié à
  • A
  • A
La Chine s'est pour l'instant refusée à tout commentaire.
La Chine s'est pour l'instant refusée à tout commentaire. © STR / KCNA VIA KNS / AFP
Partagez sur :
Des médias japonais ont fait état lundi d'une visite du dirigeant nord-coréen dans la capitale chinoise. "Nous n'avons pas d'informations pour le moment", a répondu Pékin.

Le ministère chinois des Affaires étrangères s'est refusé mardi à confirmer une visite à Pékin du numéro un nord-coréen Kim Jong Un, indiquant cependant que des informations à ce sujet seraient rendues publiques "le cas échéant". "Nous n'avons pas d'informations pour le moment. Des informations seront rendues publiques le cas échéant", a déclaré devant la presse la porte-parole du ministère, Hua Chunying. Des médias japonais ont fait état lundi d'une visite du dirigeant nord-coréen dans la capitale chinoise alors que des rencontres prochaines du dirigeant nord-coréen avec le président de Corée du Sud, Moon Jae-in, puis celui des Etats-Unis, Donald Trump, sont également évoquées.

Très haute sécurité. L'agence de presse japonaise Kyodo a rapporté qu'un haut dirigeant nord-coréen était arrivé lundi après-midi en train à Pékin, mais sans pouvoir affirmer qu'il s'agissait bien de Kim Jong Un. Celui-ci a quitté mardi la gare de Pékin sous très haute sécurité. Il s'agirait de la première visite hors de son pays par Kim Jong Un depuis qu'il a succédé à son père, Kim Jong Il, en 2011.