États-Unis : la sécurité des avions American Airlines remise en cause

  • A
  • A
Le ministre des Transports va passer au crible les contrôles de sécurité effectués sur les avions d'American Airlines
Le ministre des Transports va passer au crible les contrôles de sécurité effectués sur les avions d'American Airlines © CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
À la suite de la diffusion d'un reportage, le ministère américain des Transports va examiner le traitement de plaintes concernant des insuffisances dans la maintenance des avions des compagnies American Airlines et Allegiant, selon un document interne consulté mercredi. 

Le ministère américain des Transports va examiner les contrôles des opérations de maintenance des avions d'American Airlines réalisés par le régulateur fédéral du secteur aérien, la FAA, selon un document interne.

Des contrôles passés au crible. Les bureaux de l'inspecteur général du ministère des Transports (DoT) vont examiner les plaintes reçues sur la ligne d'écoute de la FAA au sujet de la maintenance des appareils d'American et de ceux d'Allegiant Air, une compagnie low-cost. Ils vont s'attarder sur la façon dont la FAA, qui dépend du ministère des Transports, a traité ces plaintes, dont certaines font état notamment d'insuffisances dans le maintien des avions composant la flotte d'Allegiant, a détaillé le ministère.

Cette décision fait suite à un reportage diffusé le mois dernier dans l'émission d'enquêtes 60 Minutes, critiquant la sécurité chez Allegiant. L'enquête ne mentionnait pas American Airlines.

Un accueil "favorable" de cette procédure par la FAA. "Nous accueillons favorablement l'examen du système de contrôle de la FAA, qui est conçu pour identifier les risques potentiels [liés à la sécurité] avant que ceux-ci ne deviennent des problèmes graves et de s'assurer que des mesures pour corriger les défaillances sont prises", a réagi la FAA.

La sécurité, une priorité pour American Airlines. American Airlines a pour sa part indiqué que la sécurité était sa "priorité". "Nous maintenons nos pratiques en matière de sécurité. Notre équipe est en train de travailler pour comprendre pourquoi nous faisons partie de l'enquête", a déclaré Ross Feinstein, un porte-parole. La première compagnie aérienne américaine rappelle avoir transporté plus de 200 millions de passagers l'an dernier et opéré plus de 2,2 millions de vols. 

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP