Etats-Unis : à bord d'un kayak dans les rues inondées de Houston

, modifié à
  • A
  • A
Harvey 1280 1:40
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
REPORTAGE - Sous des pluies diluviennes, l’envoyé spécial d'Europe 1 a accompagné un Américain qui s’est improvisé secouriste au milieu des rues inondées de Houston au Texas.
VIDÉO

Donald Trump est attendu mardi dans la région de Houston, au Texas, où la tempête Harvey continue de faire rage. La situation pourrait encore empirer dans les prochaines heures. La montée des eaux continue et le pic des inondations n'est pas encore atteint. Les intempéries se déplacent toujours très lentement, et la pluie n'en finit plus de tomber. Il y a tellement de monde à secourir que les autorités sont débordées et chacun s’y met, comme dans ce quartier inondé de l’ouest de Houston où s’est rendu notre envoyé spécial.

Les rues transformées en rivières. Le kayak glisse le long d'un toit de voiture qui dépasse à peine des eaux, l'esquif frôle un flacon de shampoing à la dérive et des arbres à moitié submergés. À bord, un ingénieur rame pour remonter une rue désormais transformée en rivière. Il est venu chercher des collègues coincé chez eux. "Personne ne peut les aider. J'ai donc décidé de prendre mon bateau et de venir ici, pour trouver des gens bloqués dans leur maison. J'ai commencé avec mes collègues, ensuite leurs voisins, et maintenant je continue", explique-t-il à Europe 1.

Les secours pris à la gorge. Sous une pluie toujours féroce, cet Américain multiplie les allers-retours. En deux heures, il a sauvé dix personnes. Une vraie aubaine pour des secours complètement débordés. Peu à peu, le quartier se vide. Grâce à lui, Harry et ses parents ont pu échapper aux eaux : "On s'est d'abord réfugié au dernier étage et puis, comme l'eau est monté, il a fallu partir à la nage chez les voisins", raconte le jeune homme. Le kayak les a déposés au sec sur un pont, au-dessus de l'un des périphériques de Houston, noyé sous cinq mètres d'eau.

Europe 1
Par Xavier Yvon, édité par R.Da.