Donald Trump estime "probable" une nouvelle rencontre avec Kim Jong Un

, modifié à
  • A
  • A
"J'ai de très bonnes relations personnelles avec le président Kim, et je pense que c'est ce qui fait tenir les choses", a expliqué Donald Trump
"J'ai de très bonnes relations personnelles avec le président Kim, et je pense que c'est ce qui fait tenir les choses", a expliqué Donald Trump © AFP
Partagez sur :
Dans une interview accordée lundi à Reuters, le président américain n'a pas exclu de rencontrer à nouveau le dirigeant nord-coréen, après la rencontre historique du 12 juin à Singapour. 

Lorsqu'il évoque sa relation avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, Donald Trump parle d'une "grande alchimie". Dans un entretien accordé lundi à Reuters repris par Le Figaro, le président américain a défendu le bilan de sa rencontre, le 12 juin dernier, avec le leader nord-coréen à Singapour. Il a d'ailleurs estimé "probable" qu'ils se rencontrent à nouveau.

"Je l'aime bien, il m'aime bien". D'ailleurs la "grande alchimie" qui s'est installée entre les deux hommes a permis, selon Donald Trump, de calmer les tensions, qui étaient à leur comble l'été dernier, entre Washington et Pyongyang, et le risque d'une nouvelle guerre. "Je l'aime bien, il m'aime bien", a ainsi expliqué le président américain. "J'ai de très bonnes relations personnelles avec le président Kim, et je pense que c'est ce qui fait tenir les choses", a ajouté Donald Trump, en faisant allusion à l'arrêt des essais balistiques nord-coréens. 

Trump parle de résultats obtenus en "trois mois". Le président américain également vanté ses résultats sur le dossier nord-coréen, obtenus en "trois mois" de travail, par opposition à ses prédécesseurs en trente ans. "J'ai stoppé les essais nucléaires (de la Corée du Nord). J'ai stoppé les essais de missile. Le Japon est emballé. Que va-t-il se passer ? Qui sait ? Nous verrons", s'est targué Donald Trump. Se verront-ils à nouveau ? "C'est le plus probable", a répondu le président américain, ajoutant : "mais je ne veux pas faire de commentaires".