De fabuleux bijoux de Marie-Antoinette dévoilés à Londres

  • A
  • A
La perle de la reine Marie-Antoinette, photographiée avec d'autres bijoux, lors d'un photocall pour la vente de bijoux royaux. © AFP
Partagez sur :

Ils seront mis aux enchères par Sotheby's à Genève, le 14 novembre, prochain, lors d'une vente qui pourrait atteindre plusieurs millions d'euros. 

Des bijoux de Marie-Antoinette, gardés loin des yeux du public depuis deux siècles, ont été exposés à Londres vendredi. Ils seront mis aux enchères par Sotheby's à Genève, le 14 novembre.

"La vente du 21ème siècle". Parmi les plus belles pièces, provenant d'une collection de la famille Bourbon-Parme, figurent un pendant en diamants avec une perle naturelle d'une taille exceptionnelle évalué à entre un et deux millions de dollars (entre 870.000 et 1,75 million d'euros), une paire de pendants d'oreilles et un collier composé d'une centaine de perles naturelles, estimé entre 200.000 et 300.000 dollars (250.000 euros). "La romance, la magie et l'universalité associées (à Marie-Antoinette, ndlr) tiennent au fait qu'elle représente la sophistication de l'ancien régime", a déclaré Andres White Correal, le directeur des bijoux de Sotheby's. Il compare l'épouse de Louis XVI à Cléopâtre et à Lady Di.

"C'est la vente du 21ème siècle", Andres White Correal. "Car comment faire mieux que Marie-Antoinette ? Et aussi parce qu'il ne reste plus beaucoup de ses bijoux". Une bague monogramme contenant une mèche de ses cheveux sera aussi proposée à la vente, évaluée à entre 8.000 et 10.000 dollars.

"L'une des collections de bijoux royaux les plus importantes jamais apparue". La collection de bijoux mis aux enchères le mois prochain par Sotheby's comprend aussi des pièces ayant appartenu au Roi Charles X, aux Archiducs d'Autriche et aux Ducs de Parme. "Il s'agit de l'une des collections de bijoux royaux les plus importantes jamais apparue sur le marché et chacune de ses pièces est imprégnée d'histoire", a commenté Daniela Mascetti, la vice-présidente du Département de Haute Joaillerie de Sotheby's en Europe, dans un communiqué.

Des bijoux récupérés par Marie-Thérèse, fille de Marie-Antoinette. Avant de tenter de fuir la France avec Louis XVI et ses enfants, Marie-Antoinette avait envoyé ses bijoux à Bruxelles, puis ceux-ci avaient été transmis à des proches en Autriche. Arrêtés à Varennes, Louis XVI et Marie-Antoinette ont été guillotinés en octobre 1793 et leur fils Louis XVII est mort en captivité. Seule rescapée de la Révolution française, leur fille, Marie-Thérèse de France, a été libérée en décembre 1795. À son arrivée à Vienne, l'empereur d'Autriche lui avait remis les bijoux de sa mère, précieusement conservés.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP