Crise en Allemagne : "Emmanuel Macron ne peut pas être leader tout seul en Europe"

, modifié à
  • A
  • A
3:05
© Europe 1
Partagez sur :
Sébastien Maillard, directeur de l’Institut Jacques Delors, estime que la crise politique en Allemagne peut empêcher le président français de faire avancer le chantier de la réforme de l’Union européenne. 
INTERVIEW

L’Allemagne est entrée dans une crise politique sans précédent. Alors que les négociations pour constituer un gouvernement ont échoué, Angela Merkel semble affaiblie comme rarement. Selon Sébastien Maillard, directeur de l’Institut Jacques Delors, les difficultés de la chancelière pourraient impacter Emmanuel Macron dans sa volonté de réformer en profondeur l’Union européenne. "Emmanuel Macron ne peut pas être leader tout seul en Europe. Cette crise en Allemagne contrarie ses plans", assure-t-il.

"Un retard à l’allumage du moteur franco-allemand." "Après les élections française et allemande, on était sur un boulevard jusqu’aux élections européennes (en 2019). Là il y a clairement un retard à l’allumage du moteur franco-allemand. Ça va prendre beaucoup de temps", analyse Sébastien Maillard. "Les chantiers de l'union économique et monétaire et la gouvernance de la zone euro, deux réformes chères au président de la République, vont être beaucoup plus compliquées. Mais il aura sûrement à cœur de montrer qu'il sera toujours très offensif sur ce sujet".

"On ne peut pas faire l’Europe tout seul." Pour le directeur de l’Institut Jacques Delors, le président français aura d’autant plus de mal à faire adopter les réformes de l’UE que d’autres pays, comme l’Italie ou l’Espagne, traversent également de profondes crises politiques. "Si on regarde la situation des autres démocraties parlementaires qui nous entourent, que ce soit l’Espagne ou l’Italie, où il y aura des élections en 2018, il y a un risque d’être seul sur scène. On ne peut pas faire l’Europe tout seul : il faut une coalition de bonne volonté pour avancer", conclut Sébastien Maillard.

Europe 1
Par J.R.