Chine : une voiture fonce dans la foule, 6 morts, le chauffeur abattu

  • A
  • A
En novembre dernier, deux événements similaires s'étaient produits en Chine (photo d'archives).
En novembre dernier, deux événements similaires s'étaient produits en Chine (photo d'archives). © GREG BAKER / AFP
Partagez sur :
L'automobiliste, du nom de Cui Lidong, 44 ans, a blessé sa femme et sa fille à coups de couteaux à son domicile, avant de prendre le volant et de foncer dans la foule.

Un conducteur a heurté intentionnellement des piétons vendredi dans une ville du centre de la Chine, tuant six personnes avant d'être abattu par la police, ont annoncé les autorités locales. L'attaque s'est produite vers 6 heures locales dans la commune de Zaoyang, dans la province du Hubei. Huit blessés ont été hospitalisés, a annoncé la municipalité.

Un "vengeur récidiviste" selon la police. Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, les autorités ont précisé que l'automobiliste, du nom de Cui Lidong, 44 ans, a blessé sa femme et sa fille à coups de couteaux à son domicile, avant de prendre le volant et de foncer dans la foule. En novembre dernier, deux événements similaires s'étaient produits en Chine. Dans un village de la province du Sichuan, un conducteur avait percuté des piétons pour une raison inconnue, tuant sept d'entre eux.

Cinq jours plus tôt, un automobiliste avait percuté des écoliers dans la province du Liaoning, faisant cinq morts et 19 blessés. L'homme, un chômeur âgé de 29 ans, avait choisi ses victimes "au hasard" après une dispute avec sa femme, selon les médias d'État. En septembre, un quadragénaire décrit par la police comme "un vengeur récidiviste" armé de couteaux avait lancé son 4X4 sur une place publique de la province du Hunan, dans le centre, tuant 11 personnes et faisant 44 blessés. L'homme avait été arrêté.

Un contexte de forte mortalité routière. En 2013, deux touristes avaient été tués place Tiananmen à Pékin lorsqu'une voiture avait foncé dans la foule sur le trottoir avant de prendre feu. Les autorités avaient imputé cet attentat, où trois assaillants avaient trouvé la mort, à des séparatistes de l'ethnie musulmane ouïghoure, venus de la région du Xinjiang, dans le nord-ouest du pays.

Ces événements surviennent dans un contexte de mortalité routière très élevée dans le pays le plus peuplé du monde, où les règles de circulation sont régulièrement ignorées par les automobilistes. Selon les chiffres officiels, 58.000 personnes ont été tuées dans des accidents de la route pour la seule année 2015.